La fête de la Lune – Mi-Automne

Bonheur et tradition !

QI GONG EN LIGNE
REJOIGNEZ NOUS À TOUT MOMENT !

> INFORMATIONS
> ABONNEMENT EN LIGNE

Cet espace vous est spécifiquement consacré dans le but de pouvoir vous perfectionner et de suivre l’évolution des méthodes enseignées par Dominique Jacquemay professeur de Qi Gong diplômée en Médecine chinoise (Université de Shanghaï).

Merci de repasser par cet espace à chaque connexion zoom. Plutôt que de copier les adresses sur votre ordinateur.

À quelle époque ?

Fête de la Lune 中秋节 zhongqiujie est une fête traditionnelle chinoise. Elle est célébrée le quinzième jour du huitième mois lunaire.

Cette année, le 1er octobre 2020.

La fête de la mi-automne constitue l’un des deux plus importants événements du calendrier chinois. L’autre étant bien sûr le Nouvel An chinois. Elle est un jour de férié dans de nombreux pays d’Asie.
Se retrouver en famille ou entre amis en allant regarder la lune en cette saison où la température est la plus douce de l’année est un moment exceptionnel. La lune resplendit par sa rondeur et sa luminosité. Elle incarne la douceur de vivre et la joie de se retrouver, mais aussi anciennement la fin des récoltes.

shang yuè 赏月 « contemplation de la Lune ” et zu yuè 走月 se promener sous la Lune, qui se concrétisent par de nombreuses activités festives populaires : un pique-nique nocturne, barbecue, feux d’artifices,.. Les parcs et les écoles restent ouverts à cette attention.
Les lanternes sont à l’honneur, on les voit accrochées dans les rues, aussi  les enfants défilent avec de petites lanternes dans les mains,… Une atmosphère très poétique prend vie !

Les astres une fascination

L’on connaît la fascination de longue date des Chinois pour la cosmologie. Les daoïstes ont basés leur philosophie sur la vision éclairante de la Nature, dont ils proposent de s’inspirer.
Ils furent anciennement de grands cosmologues et astrologues connaissant le Ciel. Observateurs des astres ils leurs donnèrent une place prépondérante. Il existe des méditations qui leurs sont dédiés.

L’on retrouve aussi de nombreux mythes populaires des célébrations au soleil, à la lune et aux animaux.

La vision lumineuse de la lune de mi-automne est une source d’inspiration inépuisable pour de nombreux poètes chinois. L’on retiendra surtout Li Bai, le grand poète chinois de l’époque des Tang (618-907). Ils ont exprimer leur amour de la nature, leur fascination pour le Ciel. L’Empereur ne s’appelle t’il pas en Chine, le fils du Ciel ? Au travers de leur pinceau dans des gestes ondulant sur le papier, ils ont exprimés leur joie et leur tristesse. Li Bai dans un de ses poème va jusqu’à personnifier la lune lui parlant à cœur ouvert comme à une veille amie.
D’autre poète l’on également honorée : Du Fu, Bai Juvi, Su Shi,…

Origine de cette fête

La légende de Chang’e

La fête de la mi-automne, à l’origine, pour but de célébrer les récoltes. Elle est a l’honneur à l’époque de la dynastie Tang où des rites avaient lieu à cette occasion dans le palais impérial.
La légende attribue cette initiative à l’empereur Tang Xuanzong. L’un de ses rêves l’amena dans le palais lunaire de la déesse Chang’e. Un mythe empreint de daoïsme datant de l’époque des Royaumes des Combattants relate qu’elle aurait ingurgité par inadvertance un élixir d’immortalité, à la suite de quoi, elle se serait envolée vers la lune d’où elle ne s’échappa plus.

La victoire du général Li Jing

À cette même époque, de la dynastie des Tang, l’empereur Tang Xuanzong souhaitait fêter la victoire d’une bataille menée par le général Li Jing en grandes pompes. Un pâtissier  de Chang’an (actuelle Xian, vous savez cette ville où l’on peut admirer les soldats en terre cuite de l’empereur Qin) eut la merveilleuse idée d’offrir de délicieuses des 月饼 yuè bing, petites pâtisseries en forme de lune, à son honneur. Cela puisque le général Li Jing arriva juste en cette période de mi-automne où la lune était célébrée. Offrir des petits gâteaux en forme de lune est resté jusqu’à nos jours une coutume en Chine.

Poème de Li Bai

月下獨酌
花間一壺酒
獨酌無相親
舉杯邀明月
對影成三人
月既不解飲
影徒隨我身
暫伴月將影
行樂須及春
我歌月徘徊
我舞影零亂
醒時同交歡
醉後各分散
永結無情游
相期邈雲漢

Buvant seul sous la lune

Boire seul sous la lune
Une bouteille de vin dans le jardin des fleurs
Levant ma coupe, je demande à la brillante lune
Apporte-moi mon ombre et soyons trois.
La lune ne peut comprendre pourquoi je bois,
Mon ombre me suit silencieusement où que j’aille.
La lune accompagne mon ombre un instant fugitif.
Je saisi l’opportunité de vivre un moment de joie,
Chantant l’errance de la lune.
L’ombre virevolte lorsque je danse,
Enchanté d’être son ami lorsque je m’éveille,
La camaraderie s’éteint quand j’ai bu.
Entretenons une amitié éternelle,
Rencontrerons-nous à nouveau dans le vaste Ciel.
Pensée tranquille dans une nuit,
Devant mon lit, la lune manifeste une intense clarté ;
Le doute m’envahit un moment,
est-ce une blanche gelée qui brille sur le sol ?
Je lève la tête contemplant la lune brillante ;
Je baisse la tête, la nostalgie de mon pays revient.

Les gâteaux de lune – 月饼 yuè bing

Le gâteau de lune contient souvent un jaune d’œuf salé. La surface est décorée de motifs en relief ou des sinogrammes. Parfois, ils peuvent indiquer un contenu choisi par le client.

Ces délicieuses petites pâtisseries en forme de lune se mangent durant cette fête. Un esprit festif et convivial s’en dégage.
Il s’agit de véritables petites œuvres d’arts. Au fil du temps les recettes s’améliorent. L’on dit qu’il en existe plus de 2000.
Chaque région à sa recette !
De quoi ravir les papilles de nos amis les Chinois.

Mais de quoi sont faits ces adorables gâteaux moulés aux formes si délicates ?

  • de la pâte de durian ;

  • de la pâte de haricots rouges ;
  • de diverses purées selon les recettes :
    ° purée de haricot mungo ;
    ° purée de dattes ;
    ° purée d’ananas confit ;
    ° purée de soja,…

  • d’une onctueuse crème de lotus ou parfois des graines de lotus ;

  • des noix,…

Dominique Jacquemay (c) 2020

Dominique Jacquemay

Directrice d’enseignement et professeur principal

Professeur de Qi Gong formée en Chine, aussi diplômée en Médecine Chinoise (Université de Shanghaï).
Elle a suivi les enseignements de nombreux Maîtres chinois.
Enseigne depuis plus de 30 ans les arts énergétiques.
Elle a également une longue pratique de méditation. Une pédagogie novatrice, accompagne chacun afin :
– D’évoluer avec des acquis profonds et obtenir de réels bienfaits pour le corps et l’esprit ;
– De placer son souffle dès les premiers cours de façon précise sur chaque mouvement ;
– D’acquérir plus de fluidité et d’enracinement dans son corps ;
– De partager des moments ponctués d’exercices inter-actifs entre participants, mis au point par Dominique Jacquemay. Les Qi Gong enseignés sont traditionnels.
Pour préserver l’esprit originel et favoriser le calme du mental et la pleine conscience, la pratique se fait sans musique.

à propos
Avec le temps et la patience, la feuille de mûrier devient de la soie.
Lǎo Zǐ

Rejoignez-nous !

Rejoignez notre groupe chaleureux.